LO, la décroissance, et le pragmatisme

Le problème avec les décroissants les plus radicaux, c’est qu’il s’enfoncent dans des raisonnements idéalistes et un projet de société basé sur une utopie qui ne fait rêver qu’eux. Le problème avec LO, c’est qu’elle se contente de traiter de réactionnaires des courants très divers dont une bonne partie part d’aspirations progressistes et de problèmes bien écologiques bien réels. Ni les uns ni l’autre ne parlent pragmatiquement, LO parce qu’elle en reste au niveau d’un marxisme schématique, les décroissants parce qu’ils ne savent pas distinguer les techniques et les rapports sociaux.

Lire la suite »

Publicités